Filière SESJ

Découvrir la filière SESJ

La filière Sciences économiques sociales et juridiques (SESJ) a pour vocation de former des étudiants capables d’analyser et de comprendre la réalité économique et sociale dans toute sa complexité. Cette ambition est servie par un enseignement approfondi de Sciences sociales (Economie, Sociologie, Science Politique) complétées par le Droit, sans exclure des appariements optionnels avec l’Histoire, la Géographie ou la Philosophie. La place des Mathématiques varie selon l’orientation choisie.

Une attention particulière est accordée à l’enseignement des méthodes quantitatives (statistiques, économétrie) et qualitatives (enquêtes de terrain), ainsi qu’à l’initiation à la recherche. Sont privilégiés la rigueur, l’ouverture d’esprit, l’effort pour conquérir une autonomie intellectuelle.

« Si les hommes font leur histoire, alors il revient à la nouvelle génération de construire un monde meilleur. Devant la montée des périls de toute nature, il lui faudra beaucoup de qualités : entre autres, une très bonne maîtrise des outils d’analyse de la réalité économique et sociale, un sens critique et auto-critique, beaucoup d’inventivité, de créativité, et de solidarité. Vous êtes conscient de cette responsabilité ? Alors, venez, car nous vous aiderons à l’assumer ».

Pascal COMBEMALE - Directeur des études SESJ au CPES. Professeur de chaire supérieure au Lycée Henri-IV, agrégé de Sciences économiques et sociales.

Première année

La filière SESJ, accessible aux bacheliers titulaires d'un baccalauréat ES ou S, offre, en plus des activités communes (conférences de recherche, sorties culturelles), un spectre étendu d’enseignements : mathématiques, économie, sociologie, sciences politiques, introduction au droit, histoire, langues, philosophie.

Pourquoi une telle diversité ? Parce qu’il est normal qu’un bachelier ne sache pas encore quelles sont réellement ses capacités et ses préférences. Il a besoin de se confronter à des exigences fortes dans de nombreuses disciplines pour se tester et découvrir aussi bien les qualités que les limites qui détermineront son orientation ultérieure. Cette opportunité a une contrepartie : la charge de travail est à la mesure de l’étendue et de l’intensité de cette pluridisciplinarité. Mais il vaut la peine de la saisir en donnant le meilleur de soi-même, car les apprentissages de cette 1ère année, qu’il s’agisse des connaissances, des méthodes, des comportements, s’avèrent déterminants, aussi bien pour la scolarité que la vie professionnelle.

Télécharger Télécharger le programme de 1ere année

La pluridisciplinarité étendue de ce parcours permet, selon les projets des étudiants et leurs résultats dans les différentes disciplines, une orientation ultérieure privilégiant soit l’Economie, soit les Sciences sociales, soit le Droit, sans exclure certains appariements entre ces trois majeures.

Ce parcours est destiné aux étudiants qui souhaitent maintenir le haut niveau d'exigence en mathématiques et en informatique de la filière scientifique tout en bénéficiant de l'enseignement d’Économie et de Sciences sociales de la filière SESJ.

« Après mon Baccalauréat scientifique, j’ai trouvé dans la filière SESJ l’opportunité de donner le meilleur de moi-même, sans m’imposer l’incertitude des concours de fin de CPGE. Les 2 premières années ont été l’occasion de me confronter à une charge de travail conséquente tout en me spécialisant progressivement vers l’économie et la sociologie.

Au terme de ma 2ème année, et en m’appuyant sur les travaux de pratique de la recherche proposés par le CPES, j’ai été admis sur dossier à l’ENS de Paris-Ulm dans le département d’économie où je prépare actuellement la fin de ma licence, en double-cursus avec… le CPES. ».

Yagan - CPES 3ème année en double cursus à l’ENS-Ulm.

Yagan

Deuxième année

La 2ème année repose sur 3 majeures - Economie, Droit, et Sociologie & Science Politique - combinées deux par deux. Ou dans certains cas, combinée avec une majeure d’une autre filière, par exemple la Sociologie avec l’Histoire, proposée en filière Humanités.

Une semaine est banalisée à la fin de chaque semestre pour permettre aux élèves de toute la promotion de participer à des ateliers de pratiques artistiques et à un stage d'initiation à la rédaction journalistique à l'Institut Pratique du Journalisme de l'Université Paris-Dauphine.

Télécharger Télécharger le programme de 2eme année

L’initiation à la recherche peut prendre différentes formes, dont la participation aux ateliers de "Controverses" organisées à l'École des Mines pour les étudiants de 1ère année du cycle ingénieur. Le but est d'apprendre à cartographier des sujets qui requièrent une expertise technique poussée tout en étant devenus l’objet de polémiques, où se mêlent des questions juridiques, morales, économiques et sociales.

Cette majeure doit sa particularité à l'étendue du spectre couvert (anthropologie, sociologie, science politique) ainsi qu'à la cohérence et à la densité de la formation proposée, sur le plan théorique comme sur le plan méthodologique.

Cette majeure est au « standard » des meilleurs cursus dans cette discipline, la plus-value résultant des combinaisons possibles avec les autres majeures, par exemple Economie-Droit ou Economie-Sciences sociales, enrichies par des options : philosophie politique, sciences cognitives, etc.

La majeure Droit présente la particularité d'associer des cours de droit public et de droit privé, adossés à des ateliers pratiques animés par des professionnels. À noter : les étudiants qui choisissent la majeure Droit et qui n'ont pas suivi de formation préalable en droit devront suivre un stage de pré-rentrée de 30 heures la première semaine de septembre.

  • La Clinique juridique, une expérience pratique et engagée du droit

    Les étudiants juristes de 3ème année du CPES et de Dauphine, tous volontaires et sélectionnés, bénéficient d’une formation complémentaire de 72h sous forme d’ateliers de rédaction de contrats, d’actes de procédure et de techniques de plaidoirie. Les plannings sont aménagés afin que les étudiants puissent consacrer 1 jour / semaine à la Clinique.

    L’enseignement juridique vise à offrir la possibilité à ces étudiants de travailler sur des cas réels, en collaboration avec des avocats, des institutions nationales ou internationales, ou des ONG.

    En savoir plus

  • Les ateliers de “Controverses”

    Dans le cadre des “Pratiques de la recherche”, les étudiants de 2ème année (SESJ) sont intégrés aux groupes de “Controverses” des Mines ParisTech. Ce cours développe des aptitudes à l’enquête qualitative. Il vise à introduire les étudiants à l’univers de la recherche autour de sujets qui sont l’objet d’une expertise technique poussée et devenus des affaires, mêlant questions juridiques, morales, économiques et sociales. Ces sujets relèvent d’une controverse en cours impliquant divers protagonistes (scientifiques, experts, juristes, parlementaires, associations, etc.), et pour laquelle sont diverses sources d’information disponibles (presse généraliste, scientifique, professionnelle, forums de discussion, blogs, sites web, rapports parlementaires, etc.).

    En savoir plus

  • Le certificat médias et journalisme

    Conçu par l’Institut Pratique du Journalisme (IPJ) de Paris-Dauphine, ce certificat consiste en une introduction à l’univers des médias et du journalisme.

    Il s’adresse aux étudiants de 3ème année et s’articule autour de 4 cours fondamentaux : Histoire des médias, Économie des médias, Sociologie des médias, Droit des médias. La validation conjointe de ce certificat et du CPES (ou de la licence de Dauphine) avec une mention Bien permet d’être dispensé des épreuves écrites d’admission au concours d’entrée à l’IPJ.

    En savoir plus

  • Initiation à la recherche

    Dès la 1ère année, des conférences de recherche sont proposées à l’ensemble de la promotion. Cette initiation précoce à la recherche vise à développer l’esprit critique et les capacités d’innovation des étudiants. Assurées par des chercheurs de renom provenant de disciplines variées, elles les initient aux problématiques et aux enjeux de la recherche actuelle. A découvrir sur la chaîne YouTube de PSL.
    L’initiation se poursuit en 2ème année avec les travaux de recherche, et est couronnée en fin de cursus par la réalisation d’un mémoire individuel.

    En savoir plus

En troisième année

Les enseignements obligatoires ont lieu à l'Université Paris-Dauphine. En fonction des choix de la 2ème année, différentes spécialisations sont possibles : Economie (2 parcours), Sciences sociales, et Droit (2 parcours). Les étudiants d'Economie et de Sciences sociales réalisent un projet de recherche individuel encadré par un enseignant, donnant lieu à une soutenance. Les étudiants de Droit participent à la Clinique juridique au sein du module « Professional Skills Lab ». Enfin, Le Certificat Médias et journalisme proposé par l'IPJ permet d'introduire les étudiants aux métiers du journalisme.

Elle se dédouble en 2 parcours. Le premier est le plus intense en Economie et il est renforcé en Mathématiques car il prépare aux Masters d’Economie les plus théoriques. Le second, intitulé « Economie et Société » conjugue l’équivalent d’une Licence d’Economie et d’une Licence de Sciences sociales : il conduit donc à des Masters dans ces deux familles de disciplines, en contrepartie, inévitablement, d’une charge de travail élevée, malgré de moindres exigences en mathématiques et en formalisation que le parcours Economie.

Elle est riche de très nombreux cours offrant une connaissance étendue des différentes composantes des Sciences sociales (Sociologie et Science Politique), articulée à une formation méthodologique approfondie, en particulier à l’enquête de terrain. La variété des options vient compléter une diversité qui rend possible de nombreux choix d’orientation en masters.

La 3ème année en Droit se divise en 2 parcours. Le premier, intitulé "Droit et Gestion", s'adresse aux étudiants intéressés par le droit des affaires et ayant suivi en 2ème année les majeures Droit et Economie. Le second, intitulé "Droit et Société", vise les étudiants appréciant le droit public, le droit civil et le droit pénal.

Quels débouchés ?

À l’issue de leurs trois années de formation dans la filière SESJ, les étudiants obtiennent un diplôme d’établissement délivré par PSL ainsi qu’une licence délivrée par l’Université Paris-Dauphine, qui leur ouvrent l’accès à un large choix de Masters universitaires en France ou à l’étranger. Certaines grandes écoles (ENS, écoles de journalisme, IEP) leur sont accessibles en admission parallèle.

Ci-contre les débouchés de la filière SESJ - Promotion 2015.

Candidater

Logo Header Menu